LES LIVRES DE REFERENCES

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mar 30 Avr - 8:18

Prosper Mérimée 1803-1870

Colomba
oeuvre publiée dans la Revue des Deux-Mondes en 1840
vendetta et honneur corse



et ...prétexte pour voir de magnifiques photos de Corse



une île sauvage



habitée d'étranges superstitions



affrontement de familles rivales
chacun semble aux aguets comme un faucon dans son nid



coutumes archaïques
vengeance et haine ancestrales
son crime a pour excuse les moeurs sauvages du temps



vie clandestine dans le maquis...

à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mer 22 Mai - 8:01

JOURNEE F.S. FITZGERALD

Francis Scott Fitzgerald (1896-1940)
un maître de la littérature américaine

Gatsby le magnifique




Un garçon pauvre dans une ville de riches, pauvre dans une école de riches, pauvre dans une université de riches.
Je n'ai jamais pu pardonner aux riches d'être riches, ce qui a assombri ma vie et toutes mes oeuvres. Tout le sens
de Gatsby, c'est l'injustice qui empêche un jeune homme pauvre d'épouser une jeune fille qui a de l'argent. Ce thème
revient parce que je l'ai vécu.
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mer 22 Mai - 8:11

dans le Long Island des années 20, la fête est bruyante
la jeunesse dorée noie son ennui dans l'alcool, les virées en voiture, les palaces, le libertinage
si les premiers chapîtres décrivent la fête, on y retrouve encore l'espoir
dès que Gatsby et Daisy se retrouvent, on sombre dans la mélancolie pour assister à la fin
à une tragédie grecque

une satire de la société américaine obnubilée par l'argent, la gloire, la réussite ostentatoire
jusqu'à soulever le mépris

luxe, paillettes le temps d'un air de jazz
solitude, fêlures de l'âme pour l'éternité

une écriture poétique et raffinée

ce n'est que mon avis
pour en savoir plus
tous les forums littéraires rivalisent de pertinence Laughing dans l'analyse de Gatsby le magnifique
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mer 5 Juin - 7:55



trois livres
Vincent Van Gogh (voir la lecture en peinture)

trois livres qui ont tous une odeur de soufre,leur auteur ayant été l'objet
d'un scandale à un moment donné

Au bonheur des dames
Emile Zola (1840-1902)



nous sommes dans les années soixante (1860)
une petite provinciale découvre Paris et sa cruauté

dans cette oeuvre, un Zola visionnaire
bien sûr on y voit la bourgeoisie du Second Empire, la modernisation de Paris
mais aussi les problèmes économiques du moment: le grand magasin écrasant
le petit, le petit qui déploie courage et ténacité pour survivre....

N'était-ce pas une création étonnante? Le grand magasin bouleversait le marché,
il transformait Paris, car il était fait de la chair et du sang de la femme.


Ce roman naturaliste est le 11e des Rougon-Macquart; il s'inspire de la réalité mais
ne la reproduit pas et pour une fois, il a une fin heureuse.
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Ven 7 Juin - 8:01

trois livres
après Zola, Richepin



Jean Richepin(1849-1926), écrivain, poète, matelot, débardeur, journaliste, nomade
et ... breton par son père



qui possédait la délicieuse île Tristan



en 1872, Richepin s'installe à Saint Jacut-de-la-mer et son roman Les braves gens
décrit la vie des gens du village



son oeuvre phare est la chanson des gueux qui lui vaudra la prison
à une époque où il aimait "scandaliser le bourgeois",il y décrira l'étreinte de deux clochards
quand on lui proposera l'amnistie, il la refusera exigeant la réimpression de La chanson
des gueux dans son entier avec les pièces visées par l'arrêt de condamnation

grande gueule au franc-parler bruyant, le révolté deviendra inoffensif et même vieux con

il sera nommé à l'Académie française

la plupart de ses poèmes ont été mis en musique
Brassens, Renaud, Barbara, Dalida, Tino Rossi (mon coeur est un violon)
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mar 11 Juin - 8:13

3 livres
Zola, Richepin, Goncourt

Goncourt
Edmond de Goncourt (1822-1896) sans Jules (1830-1870)

les frères Goncourt dont on disait que lorsque l'un commençait une phrase
l'autre la terminait

la fille Elisa

véritable manifeste du naturalisme



l'histoire d'une jeune fille "bernoque" qui court un peu trop les garçons, deviendra
pensionnaire de bordel (ou pandemonium/boxon/lupanar) et sera emprisonnée pour
avoir tué un militaire



en 1877, l'oeuvre sera illustrée par 11 aquarelles de Toulouse-Lautrec auxquelles
s'ajouteront 5 esquisses à la mine de plomb, vingt ans plus tard



marqué par l'absence de son jeune frère, c'est le premier ouvrage qu'Edmond écrit
seul y décrivant la prostitution et l'univers carcéral avec une autre peur au ventre,
celle de la censure
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mar 1 Oct - 8:59

La Religieuse
Denis Diderot (1713- 1784)
"le chef de file des Lumières françaises" qui, emprisonné à plusieurs reprises, souhaitera que ce livre paraisse après sa mort
il faut dire que ce violent réquisitoire social, anticlérical et libertin, a toujours dérangé

une tragédie domestique et bourgeoise
une protestation contre l'ordre social façon Ancien régime
soit le pouvoir absolu du roi sur ses sujets
soit comme ici, celui du père sur sa famille

l'histoire d'une jeune fille placée au couvent contre son gré qui demandera à la justice de la délivrer du cloître où on l'a enfermée

"moutons, fauves, mantes religieuses: un bestiaire qui fait peur"



et ce ne sont pas les gravures à la pointe sèche de Paul-Emile Bécat (1885-1960)



qui en feront un livre à mettre entre toutes les mains...

à suivre...

avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mar 8 Oct - 9:15

La religieuse - Denis Diderot

Suzanne Simonin est née des amours adultères de sa mère et pour "expier" le péché, on la force à entrer au couvent.
Elle n'a pas la vocation et Diderot, après avoir dénoncé les petits arrangements entre l'Eglise et "les intérêts
mondains" nous emmène dans trois couvents.
Dans la vision de Diderot, la claustration est synonyme de dégradation physique et morale. La lutte de Simone
équivaut à la lutte pour la pureté de la conscience et la noblesse de la condition humaine.

Trois couvents, trois supérieures: la mystique, la sadique et l'obsédée



enfermement, solitude, souffrance

à suivre...

à noter que dans le Lagarde et Michard, édition 1960, La Religieuse est juste citée comme oeuvre de Diderot
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Ven 11 Oct - 9:54

Diderot reconnaît l'authenticité de la vie spirituelle même s'il nie celle des couvents

au couvent de Longchamp, Madame de Moni sera une supérieure pleine de bonté



mais soeur Sainte-Christine qui lui succède fera payer très cher "les chouchoutes"; mesquine,
odieuse, cruelle elle fait vivre à Suzanne un enfer de supplices quotidiens; ce n'est plus un couvent
mais la géhenne avec tortionnaire

Ce fut la sœur Sainte-Christine qui succéda à la mère de Moni. Ah ! monsieur ! quelle différence entre l’une et l’autre ! Je vous ai dit quelle femme c’était que la première. Celle-ci avait le caractère petit, une tête étroite et brouillée de superstitions ; elle donnait dans les opinions nouvelles ; elle conférait avec des sulpiciens, des jésuites. Elle prit en aversion toutes les favorites de celle qui l’avait précédée : en un moment la maison fut pleine de troubles, de haines, de médisances, d’accusations, de calomnies et de persécutions : il fallut s’expliquer sur des questions de théologie où nous n’entendions rien, souscrire à des formules, se plier à des pratiques singulières. La mère de Moni n’approuvait point ces exercices de pénitence qui se font sur le corps ; elle ne s’était macérée que deux fois en sa vie : une fois la veille de ma profession, une autre fois dans une pareille circonstance. Elle disait de ces pénitences, qu’elles ne corrigeaient d’aucun défaut, et qu’elles ne servaient qu’à donner de l’orgueil. Elle voulait que ses religieuses se portassent bien, et qu’elles eussent le corps sain et l’esprit serein. La première chose, lorsqu’elle entra en charge, ce fut de se faire apporter tous les cilices avec les disciplines, et de défendre d’altérer les aliments avec de la cendre, de coucher sur la dure, et de se pourvoir d’aucun de ces instruments. La seconde, au contraire, renvoya à chaque religieuse son cilice et sa discipline, et fit retirer l’Ancien et le Nouveau Testament. Les favorites du règne antérieur ne sont jamais les favorites du règne qui suit. Je fus indifférente, pour ne rien dire de pis, à la supérieure actuelle, par la raison que sa précédente m’avait chérie ; mais je ne tardai pas à empirer mon sort par des actions que vous appellerez ou imprudence, ou fermeté, selon le coup d’œil sous lequel vous les considérerez.
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mer 20 Nov - 9:40

Le fantôme de l'opéra
Gaston Leroux



une ombre rôde dans l'opéra
un machiniste est retrouvé pendu
un lustre se détache en pleine représentation
mais est-ce réellement un fantôme?
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Jeu 28 Nov - 9:04



La chef d'orchestre

Zahia Ziouani

Quatrième de couverture

La chef d'orchestre
Femme, elle choisit un métier d'homme ; jeune, elle l'est toujours trop pour le métier de chef d'orchestre ; fille d'immigrés algériens, elle se heurte aux idées réductrices ; et elle propose de la musique classique... en banlieue ! Depuis ses débuts, à l'âge de huit ans au Conservatoire de Pantin, jusqu'à aujourd'hui où elle dirige son propre ensemble, l'Orchestre symphonique Divertimento, composé de quatre-vingts musiciens, le chemin a été parsemé d'embûches. C'est ce chemin que la chef d'orchestre raconte aujourd'hui. Si elle évoque ses origines et son père, un autodidacte fou de musique qui apprit à lire tout seul, c'est surtout à la musique qu'elle laisse la place. Elle nous le dit tout simplement, c'est sa vie. Un témoignage impressionnant.


La sollicitation, l'instrumentalisation des medias comme des partis politiques glissent sur elle
et c'est ce qui me plaît

avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Lun 9 Déc - 9:01



Gustave Guillaumet (1840-1887)
artiste reporter, peintre et écrivain

en 1888, Tableaux algériens paraissent avec 12 eaux-fortes



ce livre est un complément essentiel de son oeuvre peint

une Algérie quelquefois idéalisée mais toujours ce respect profond pour la population rurale,
les habitants du désert, ...

maisons de pisé à l'ombre profonde ou transparente, reflets du soleil
et la lumière, préoccupation principale de l'artiste
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Dim 23 Mar - 10:31

j'ai beaucoup lu (et relu) à l'hôpital

ces livres ont été mes références dans ma "redécouverte" de Renoir

- Dominique Bona
Deux soeurs, Yvonne et Christine Rouart, les muses de l'impressionnisme



elles ont 18 et 20 ans, l'intelligence, la beauté, la fortune

Yvonne joue Rimski-Korsakov avec Gide et Debussy

Christine connaît par coeur Baudelaire et Verlaine

le tableau semble être la promesse du bonheur, mais si le bonheur est dans le tableau,
il dissimule des ombres et des drames

de l'insouciance au désenchantement jusqu'à la tragédie

- Jean-Marie Rouart (petit-fils de Christine)
une famille dans l'impressionnisme

- André Gide, journal
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Emma le Mar 24 Fév - 13:45

Comtesse de Ségur
Les petites filles modèles
Les petites filles modèles
Be
Q
Les petites filles modèles
par
M
me
la comtesse de Ségur
née Rostopchine
La Bibliothèque électronique du Québec
Collection
À tous les vents
Volume 206
: version 2.0
2
Aussi, à la Bibliothèque
:
1. Les nouveaux contes de fées, 1857.
2.
Les petites filles modèles
, 1857.
3. Les malheurs de Sophie, 1858.
4. Les vacances, 1859.
5. Mémoires d’un âne, 1860.
6. Pauvre Blaise, 1862.
7. La sœur de Gribouille, 1862.
8. Les bons enfants, 1862.
9. Les deux nigauds, 1863.
10. L’auberge de l’Ange Gardien, 1863.
11. Le général Dourakine, 1863.
12. François le bossu, 1864.
13. Comédies et Proverbes, 1865.
14. Un bon petit diable, 1865.
15. Jean qui grogne et Jean qui rit, 1865.
16. La fortune de Gaspard, 1866.
17. Quel amour d’enfant
!, 1866.
18. Le mauvais génie, 1867.
19. Diloy le chemineau, 1868.
20.
Après la pluie le beau temps
, 1871.
3
Les petites filles modèles
Édition de référence
:
Paris, Librairie Hachette, et Cie, 1918.
Nouvelle édition.

à suivre et ...à corriger!
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES LIVRES DE REFERENCES

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum