HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 26 Oct - 9:24

Théâtre national de l'Opéra-Comique



salle de spectacle parisienne dont l'entrée s'effectue place Boïeldieu
et non boulevard des Italiens, car les chanteurs étaient fiers de leur titre de
comédiens du Roy et ne voulaient pas se faire traiter de comédiens de boulevard

[/color][/color][/font]

les débuts de l'Opéra comique remontent au début du XVIIIe siècle, vers 1715
il sera le théâtre de la controverse très parisienne, la querelle des bouffons, qui
opposera JP Rameau défenseur de la musique française à JJ Rousseau
partisan d'une ouverture vers d'autres horizons musicaux

après la fusion de deux troupes, la Comédie italienne s'installe dans la première salle du théâtre Favart



Charles-Simon Favart 1710-1782
poète et librettiste, fut nommé directeur de l'Opéra-Comique
à la faveur de la marquise de Pompadour

il avait dirigé la troupe du théâtre personnel du maréchal de Saxe
fils "naturel" du roi de Pologne

il y rencontra Marie-Justine Benoîte du Ronceray



Mademoiselle Chantilly, première danseuse du roi de Pologne





Dernière édition par Emma le Mer 19 Sep - 7:50, édité 3 fois
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 26 Oct - 9:42

cette musique
Tchaikovski - Casse-noisette (Nutcracker) - Valse des fleurs - YouTube

accompagnera la visite du Théâtre National de l'Opera-Comique

à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Ven 4 Nov - 9:16




les relations que Justine Favart entretint avec le maréchal de Saxe



dont elle fut l'une des multiples maîtresses, défrayèrent la chronique galante de l'époque

Hermann Maurice, comte de Saxe, maréchal de France 1696-1750
homme téméraire et séducteur, eut très vite le goût militaire
mrnant une vie très dissipée, il alternera conquêtes militaires et conquêtes amoureuses
amant d'Adrienne Lecouvreur, la plus grande tragédienne de son temps



de la duchesse de Bouillon, de Justine Favart et de bien d"autres connues ou inconnues
il affirmait que la plus chère de ses maîtresses demeurait la vie militaire
un peu goujat, le maréchal...



Maurice Quentin de la Tour 1704-1788 connaissait bien le maréchal de Saxe
dont il admirait la détermination, le sens aigu de l'honneur, la loyauté aussi

nul doute qu'il fut fasciné par la complexité et l'ambiguité du personnage
ses nombreux portraits en témoignent


Dernière édition par Emma le Ven 4 Nov - 9:40, édité 1 fois
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Ven 4 Nov - 9:26



le peintre sut saisir le "héros" dans la plénitude de sa gloire
et traduire parfaitement l'énergie farouche, l'audace et l'intelligence
du grand soldat, don juan impénitent, assoiffé de nouvelles conquêtes
une large part de cet appel effréné vers les voluptés charnelles



ayant été transmise à son arrière-petite-fille: George Sand

à suivre...


Casse-Noisette (Nutcracker) - Fée Dragée (Sugar
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Jeu 10 Nov - 9:03

à la mort du maréchal en 1750, Favart commenta l'évènement ainsi
Qu'on parle bien ou mal du fameux maréchal
Ma prose ni mes vers n'en diront jamais rien
Il m'a fait trop de bien pour en dire du mal
Il m'a fait trop de mal pour en dire du bien

auteur quasi officiel, Simon Favart écrit sur commande composant par exemple
en 1763 "l'Anglais à Bordeaux" seul parmi ses ouvrages $ être destiné à la
Comédie française, à l'occasion de la paix avec l'Angleterre



la mort de sa femme en 1772le plongea dans l'abattement et il cessa d'écrire
il mourut à 82 ans ... largement oublié
hommage soit rendu à son esprit, à sa gaieté, à sa gentillesse, à la qualité de son oeuvre

après plusieurs allers/retours salle Favart/ salle Ventadour
une Carmen qui se traîne, il faut dire que la passion tragique n'est pas faite pour l'opéra comique
les contes d'Hoffmann furent éblouissants





Jacques Offenbach - Barcarolle - youtube.com
l'Opéra comique déménagea encore 2 fois la troupe revint inaugurer la 3e salle Favart
prenant un essor et un éclat incomparables
Louise de Charpentier
Pelléas et Mélisande de Debussy
le théâtre dut fermer à la déclaration de la 1ère guerre mondiale
avec une ouverture exceptionnelle le 6 décembre 1914 pour La fille du régiment de Donizetti
histoire d'afficher son patriotisme



récemment détaché de l'opéra Garnier, l'Opéra comique demeure théâtre national
il a ouvert ses portes fin 1989, après d'importants travaux de rénovation
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 16 Nov - 8:57

l'Opéra-Comique
lié au nom de Favart

1ère salle Favart: la comédie italienne



2ème salle Favart: celle de l'échec, celui de Berlioz avec la Damnation de Faust



3ème salle Favart: celle du succès de Berlioz avec Waverley



après plusieurs déménagements



et quelques incendies



la salle trouve son aspect actuel



et ils sont nombreux les musiciens et les compositeurs du XIXe siècle
à avoir obtenu de grands succès: Bizet, Massenet, Auber, ...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 16 Nov - 9:16

c'est aussi le cas de Nicolas Bochsa 1789-1866
dont 7 oeuvres furent représentées à l'Opéra-Comique



Nicolas Bochsa, une vie romanesque
la gazette musicale de 1842 parlant de lui
on ferait plus d'un volume des folies, des aventures romanesques et de la vie agitée
de ce harpiste célèbre. Ses mémoires seraient chose fort curieuse (...) De quelle
aventure galante, mystérieuse, fantastique, ce harpiste, qui fut un des plus beaux
hommes de France et de Navarre sous la Restauration, ne fut-il pas le héros?




Bochsa
compositeur
harpiste de la musique impériale
chef d'orchestre au théâtre royal de Londres





professeur reconnu à l'Academy of music



un très grand virtuose doublé d'un véritable escroc


faux et usage de faux sur bons au porteur, bigamie, ...
lui valurent de nombreux démêlés avec la justice

pour ces raisons, il passa une grande partie de sa vie hors de France
il mourut en Australie en 1866, après une vingtaine d'années d'errance
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 16 Nov - 9:27



Bochsa - Harp - YouTube



à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 19 Sep - 7:53



OPERA MUNICIPAL DE MARSEILLE



l'ancien Grand théâtre, inauguré en 1787, fut détruit par le feu à plusieurs reprises
il fut ouvert de nouveau e 1924 dans le plus pur style Art déco, ne conservant que la
colonnade et le péristyle de sa beauté d'origine




absolument remarquables les fresques d'Antoine Sartorio (1885-1988)



avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Jeu 27 Sep - 8:03

du 4 au 12 octobre à l'opéra de Marseille
Carmen de Georges Bizet (1838-1875)

opéra-comique en 4 actes
livret Meilhac et Halévy (de la famille de Geneviève)
sur une nouvelle de Prosper Mérimée

dans le rôle de Carmen, Giuseppina Piunti




la salle de l'opéra de Marseille est une salle à l'italienne




dont le plafond décoré par Augustin Carrera (1878-1952) s'est écroulé!



le "rideau de fer" est l'oeuvre de Llano Flores



le bas-relief, emprunté à la mythologie, est signé Antoine Bourdelle (1861-1929)



écoutez plutôt
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Sam 6 Oct - 8:26

VERSAILLES

écoutez

à la cour et pendant toute la période baroque, la danse et la musique
font partie de l'éducation de la noblesse




Louis XIV est un très bon danseur mais à la gavotte il préfère le menuet
chaque moment de la vie du roi est accompagné de musique; tous les
matins, le roi suivi de ses courtisans s'installe à la tribune de la chapelle
pour écouter la messe et pendant une demi-heure on joue et on chante
une nouvelle oeuvre de Jean-Baptiste Lully (1632-1687)



les Musiciens du Roy par Puget

ce ne sont que bals, danses et concerts, ici la musique à la cour est représentée
par Etienne Allegrain (1644-173




les jardins de Le Nôtre, les bâtiments de Le Vau et de Mansart
vibrent encore des motets de Lully et des pièces pour clavecin de Couperin




à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mar 9 Oct - 8:34



les divertissements royaux à la cour de Louis XIV sont restés célèbres,; notamment certains jours de mai 1664
ah les plaisirs de l'isle enchantée! pendant une semaine, 600 personnes assistent à des comédies mêlées
de danse et de musique, au ballet du palais d'Alcine sur une musique de Lully, on joue Les Fâcheux de
Molière, une comédie-ballet Le mariage forcéaprès la représentation interrompue du Tartuffe
Mademoiselle du Parc (1633-1668) est une merveilleuse Alcine et un concert de violons salue son arrivée




si Louis XV n'est pas musicien, il y a quand même de la musique partout à Versailles: le mariage du Dauphin,
le début des amous avec la Pompadour donnent lieu à des fêtes, des bals, des concerts




le bal des ifs (1745)
Nicolas Cochin le Jeune 1715-1790


toute la famille royale s'adonne à la musique: la reine joue du clavecin, Madame Adélaïde aussi



Madame Adélaïde de France, fille de Louis XV, tenant un livre de musique 1768
Jean-Marc Nattier (1685-1766)

Madame Henriette, de la viole




Henriette de France jouant de la basse de viole 1754
Jean-Marc Nattier

il était fréquent que la Reine donne des concerts dans le salon de la paix




soit avec ses enfants soit avec les soeurs du roi

à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Jeu 18 Oct - 8:14

Versailles



plus tard, la reine Marie-Antoinette, très éprise de musique, organise des concerts
elle impose Glück, son ancien professeur de clavecin




elle reçoit aussi Grétry, Salieri, ...dans le salon doré



la reine joue de la harpe



une harpe de Jean-Henri Naderman (1736-1799)

elle chante en jouant du clavecin




un clavecin de Claude II Audran (1639-1684)

à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Sam 10 Nov - 9:56

Louis XIV rêva de son opéra; il ne le connut pas



la salle fut inaugurée en 1770 pour le mariage du Dauphin



le Dauphin, futur Louis XVI âgé de 16 ans et Marie-Antoinette, âgée de 14 ans
absolument pas préparée à sa vie de reine de France




l'opéra royal en bois sera remanié par Louis-Philippe; en 1871, il accueillera ...le Sénat
la salle est adaptable à la danse, au théâtre, à la musique




presque intime avec 652 places, on y joua pour la noce royale




Persée (Quinault et Lully), Castor et Pollux (Rameau), Athalie 'Racine)
au milieu de bals avant le tragique feu d'artifice de la Concorde


sous le plafond de Louis Durameau (1733-1796)



pour la saison 2012-2013, on pourra voir et entendre (entre autres)
le Bourgeois Gentilhomme de Molière
le roi Arthur de Purcell
le boléro de Ravel
et Cecilia Bartoli, mission: liaisons dangereuses




Agostino Steffani 1664-1728


le baroque primitif
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Dim 2 Déc - 9:53



rue du faubourg Saint Honoré, une des rues les plus chics de Paris



que du beau monde derrière les grilles



mais laissons les gens normaux chez eux, enfin chez nous
et allons jusqu'au bout de la rue qui est longue, longue
avec des boutiques belles, belles mais chères, chères...

et deux kilomètres plus loin au 262
magique
mythique
symphonique
LA SALLE PLEYEL


façade sobre, très haute avec verrières sur la rue



la salle Pleyel, la lumineuse salle Pleyel, la prestigieuse salle Pleyel



la grande salle Pleyel, réalisée sur des plans de Gustave Lyon(1867-1936), acousticien
fut inaugurée en 1927 en présence du Prédident de la République, du Président du conseil,
du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts

on y houera
la valse de Ravel par ... Ravel
nuits dans les jardins d'Espagne 'de Falla)
variations symphoniques 'Franck)
suite de l'oiseau de feu (Stravinski)
2h1/2 de pur bonheur


ECOUTEZ PLUTÔT


Dernière édition par Emma le Dim 2 Déc - 10:52, édité 1 fois
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Dim 2 Déc - 10:23

Gustave Lyon avait voulu une frande salle symphonique en forme de vaisseau
pour empêcher la reproduction d'échos et assurer la meilleure propagation des sons




le mur de scène incurvé doit réfléchir les ondes sur les spectateurs de l'orchestre



s'ajoute un autre réflecteur à l'usage des spectateurs de la première galerie




le reste de la salle est couvert par un troisième réflecteur qui renvoie les ondes sur la seconde galerie
l'acoustique optimale, paraît-il...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Dim 2 Déc - 10:32

la salle Pleyel a été rénovée par l'architecte François Ceria



harmonie blanche d'un univers Art déco



une rotonde et un hall aux splendides mosaïques

lasalle Pleyel
"une salle claire où la musique sonne mieux"
un chef-d'oeuvre

si tout chef-d'oeuvre a besoin d'un brouillon, la salle Pleyel en eut deux
- une petite salle de 150 places, rue Cadet, où Chopin joua en 1832




et Liszt en 1833

- puis rue Rochechouart, une salle de 550 places qui accueillit Franck, Rubinstein, Saint Saens, de Falla


Chopin y jouera son dernier concert en 1848, juste quelques jours avant la révolution qui mettra fin à la monarchie de juillet


avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Dim 2 Déc - 10:47



les pianos revisités et fresques sont de Marco del Re



la salle Pleyel accueille de grandes formations symphoniques: l'orchestre de Paris
et le philharmonique de Radio-France, en résidence

ainsi que des orchestres et des artistes venus du monde entier


avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Dim 3 Fév - 16:55



BIENTÔT SUR CET ECRAN
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Lun 26 Aoû - 8:05



le festival Berlioz bat son plein à la Côte-Saint-André (Isère)



de la maison natale du compositeur, devenue musée, au château
il est bien difficile de trouver un chemin!



ce que le jeune Hector - il vécut là 18 ans- apercevait de sa fenêtre de chambre



le festival s'arrête le 1er septembre avec les nuits d'été

écoutez

avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Sam 9 Nov - 9:53


opéra Le Piletier - Degas

en ce jour de 1858, la salle Le Peletier, ouverte en 1821, paraît trop modeste pour
un Empereur à l'apogée de sa puissance et à un moment où Paris s'ouvre à la lumière
avec les percements conçus par le baron Haussmann.

ce 14 janvier 1858, l'Empereur se prépare à écouter Rossini - Guillaume tell
et à assister à la dernière représentation du ténor Eugène Massol

http://www.dailymotion.com/video/xqtf4_rossini-ouverture-guillaume-tell_music

l'attentat...
auquel l'Empereur échappera miraculeusement

c'est décidé: on construira un autre opéra
le ministre Fould est invité à étudier un projet qui vaut des accès d'humeur du baron
Fould est viré et remplacé par Walewski qui ouvre un concours

en 1863, le projet présenté par Charles Garnier 1825-1898, grand Prix de Rome 1848
est accueilli avec enthousiasme



l'oeuvre fut menée lentement, tant Charles Garnier avait souci de ne réunir que des
matériaux rares, comme le marbre vert de Suède, de laisser le temps nécessaire à ses
collaborateurs: 14 peintres, 73 sculpteurs dont Carpeaux, assez ingérable, car il ajoute des
personnages à chaque instant!



à suivre..
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mar 12 Nov - 9:54



l'Opéra Garnier, l'Opéra de Paris
dédié à la représentation de spectacles lyriques ou chorégraphiques

depuis la fondation en 1669 par Louis XIV de cette institution
le "Palais Garnier" est la 13e salle d'opéra à Paris



inspiré du théâtre de Dresde, on devait trouver dans le nouvel opéra
des galeries et des vestibules de chaque côté de la salle permettant
un dégagement rapide en cas d'incendie ainsi qu'un accès réservé à
la famille impériale séparé du flux des spectateurs

"la rampe de l'Empereur"



dont les aigles un peu fatigués sont en cours de restauration



inauguré le 5 janvier 1875, l'Empereur ne verra pas l'opéra achevé

on y interprétera la Juive de Jacques Fromenthal Halévy (1799-1862)
sur un livret de Scribe

ècoutez
comme si vous y étiez!

http://www.youtube.com/watch?v=v6FnGnogIk8

à suivre...
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Ven 22 Nov - 10:26



Ah Charles! que c'est beau...



ce que l'on admire tout d'abord au Palais Garnier, c'est la façade
avec ses N et ses E pour Napoléon et Eugénie

un perron de quelques marches
une galerie surmontée par la colonnade de la loggia et composée de
16 colonnes monolithes derrière lesquelles vous attendent les compositeurs



Beethoven



Auber, Mozart, Spontini, Halévy, .....



au premier plan de cette façade,
4 groupes de sculptures symbolisant les arts musicaux vous attendent

mais c'est pour la prochaine fois!
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 27 Nov - 9:02



au premier plan de la façade de l'Opéra Garnier
4 groupes de sculptures symbolisent les arts musicaux



tout de suite, on pense à la danse
qui, ici, est une copie mais une copie signée Paul Belmondo



l'original, signé Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875)
se trouve au musée d'Orsay


Dernière édition par Emma le Mer 27 Nov - 9:19, édité 1 fois
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Emma le Mer 27 Nov - 9:10



la poésie lyrique

François Jouffroy (1806-1882)



la musique instrumentale
Eugène Guillaume (1822-1905)
et une lyre de plus pour l'opéra...



le drame lyrique

Jean-Joseph Perraud (1819-1876)
avatar
Emma
Admin-Villa Medicis

Messages : 7609
Date d'inscription : 06/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HAUTS LIEUX DE LA MUSIQUE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum